Le Pie noir du Pays Basque

 

 

Cette race docile et rustique présente depuis le XIIe siècle, est parfaitement adaptée au Kintoa : vaste zone de montagne couverte de hêtres, chênes et châtaigniers.

Court sur pattes, il est reconnaissable à sa tête et son arrière-train noirs ainsi qu’à ses longues oreilles tombantes qui cachent une partie de ses yeux. Il fait partie des 6 races locales répertoriées avec le porc Gascon, Limousin, Corse, Blanc de l’ouest et porc de Bayeux.

Porc Kintoa RACE LOCALE PORC BASQUE PORC NOIR BASQUE

 

A partir du XIXe siècle, le recul de ces forêts pour le pâturage des brebis va signer le déclin du porc Kintoa.

Au début des années 80, il est classé en voie de disparition. En 1990, une dizaine d’éleveurs (parmi lesquels Pierre Oteiza, instigateur de cette démarche) ayant à cœur de sauver le pie noir, créent l’Association « Le porc Basque en vallée des Aldudes ». Aujourd’hui la filière compte 80 adhérents.

En quelques décennies, en plus de sauver cette race locale, ils auront obtenu en 2016 l’AOC pour la viande et le jambon du Kintoa. Et en 2017, l’AOP pour la viande fraîche du Kintoa.

Aujourd’hui, ce sont environ 2000 porcelets qui naissent chaque année en vallée des Aldudes, et une renommée gastronomique toujours grandissante. 

porc basque porc basque 2  porc basque maternité

 

Notre séjour accompagné "Terroirs du Pays Basque" prévoit d'ailleurs une visite de l'élevage de porc basque chez Pierre OTEIZA lors de la journée dans la vallée des Aldudes. 

Particularité du Porc Kintoa :

Cette race tira son nom du Pays Quint (Quinto Real en espagnol) ou Kintoa, éponyme de l’impôt prélevé par les seigneurs sur 1/5 de la valeur des porcs venant en transhumance dans cette vallée.